chien

Les critères à prendre en compte avant l’adoption d’un chiot

La présence d’un animal de compagnie comme le chien présente de nombreux avantages. Toutefois, il faut savoir que l’adoption d’un chiot doit être mûrement réfléchie. Il s’agit d’un être vivant dont il faut s’occuper. Afin d’éviter les surprises désagréables, voici quelques astuces pour choisir votre petit compagnon.

Choisissez une race de chien en fonction de votre environnement

Avant de succomber au charme d’un adorable chiot, vous devez tenir compte de votre mode de vie. Si vous vivez seul dans un petit appartement, vous ne pouvez pas choisir une race de chien ayant besoin d’un grand espace comme le malinois ou un berger allemand.

De la même manière, si vous avez des enfants, il est important que le chien puisse cohabiter avec ces derniers. Dans le même sens, vous devez vous renseigner sur les différentes races pour savoir lesquels correspondent le mieux à votre style de vie.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez demander l’avis d’un éleveur. Ce dernier peut vous aider à choisir le chien qui vous correspondrait le mieux. Dans certaines régions, notamment le Var, il est possible de recourir à un éducateur canin.

Celui-ci vous aidera à sociabiliser votre chiot afin qu’il puisse s’épanouir correctement. Le dressage d’un chien dans le Var permet d’assurer son développement et d’éviter les accidents domestiques, surtout avec les enfants.

Vérifiez l’état de santé du chiot

Si le choix de la race est une question importante, vous devrez aussi veiller à son état de santé. En effet, un chien malade peut demander beaucoup d’attention et vous revenir cher pour ses soins. Il vous faudra donc évaluer votre budget pour vous occuper de ce nouvel ami. Pour savoir si votre petit animal est en parfaite santé, vous devrez faire attention à :

  • ses déplacements ;
  • l’état de sa truffe ;
  • l’état de ses oreilles ;
  • l’état de ses yeux ;
  • l’état de son pelage et de sa peau ;
  • son ouïe
  • et sa vue.

Concernant les déplacements, votre chiot doit pouvoir marcher sans boiter dès l’âge de trois mois. La truffe d’un chiot en bonne forme physique est souvent fraîche et humide sans couler. Il en va de même pour les yeux. Ceux-ci ne doivent pas contenir de croutes, de rougeur ou du pus.
Les oreilles, quant à elles, ne doivent pas dégager de mauvaises odeurs ni posséder des taches noires. Le pelage du chiot devra également être luisant et sa peau devra aussi être propre sans pellicules et sans boutons.

Enfin, il vous faudra vérifier son sens de l’ouïe. Pour cela, vous pouvez l’appeler ou taper dans les mains pour analyser sa réactivité. Agiter une friandise sous ses yeux vous permettra de voir s’il la suit correctement du regard.

Contrôlez les critères de base

Avant de finaliser votre achat, vous devrez impérativement vous assurer que certains critères sont respectés. Pour commencer, votre chiot devra avoir au minimum huit semaines. Il s’agit de l’âge légal prouvant qu’il est totalement sevré et parfaitement indépendant de sa mère.

Votre petit compagnon devra être identifié à l’aide d’une puce électronique ou d’un tatouage. Si la méthode la plus courante d’identification est la puce, le tatouage reste légal. Ce sera donc au propriétaire de décider l’option qu’il préfère.

En outre, à compter des huit semaines, tout chiot peut se faire vacciner. Il n’incombe pas à l’éleveur ou à la personne vous cédant l’animal de le faire. Vous devrez donc vous renseigner auprès de votre vendeur pour savoir si cela a été fait.

Dans le cas contraire, il vous faudra vous rendre chez un vétérinaire le plus vite possible, idéalement dès le moment de l’adoption, pour le faire vacciner. Une fois tous ces contrôles passés, vous pourrez commencer votre nouvelle vie avec votre compagnon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image